Nos conseils

Du lycée au métier d’ostéopathe animalier

À mesure que les élèves avancent dans le parcours scolaire, la question de l’orientation est de plus en plus présente. Si certains semblent d’ores et déjà déterminés dans leurs choix, d’autres aimeraient explorer les différentes professions ayant attrait à leur passion pour le monde animal. Cette démarche est généralement l’opportunité d’opter pour un cursus stimulant et captivant, parfaitement en accord avec leurs affinités. Et quel enfant n’a pas un jour rêvé de prendre soin des animaux tout au long de la journée ?

La passion des animaux

Éveillés très tôt par la présence d’un animal de compagnie, un film d’animation enthousiasmant ou encore une forme de curiosité innocente, de nombreux enfants s’amusent à jouer les vétérinaires en posant un bandage sur le chien de la famille et autres lapins en peluche. Toutefois, en grandissant, la majorité d’entre eux semblent réticents face à la réalité du métier de vétérinaire et les nombreuses fonctions qu’il comporte. En effet, les actes chirurgicaux ou les protocoles d’euthanasie apparaissent soudainement loin de la tendre image de leur enfance.

Si l’ostéopathie animalière est une discipline encore récente et, par conséquent, moins connue, elle est pourtant la profession idéale pour profiter des animaux au quotidien et découvrir une nouvelle approche du monde vivant, avec des méthodes de soins naturelles et douces. À l’instar de l’ostéopathie pour les humains, cette technique de soins passe par des manipulations et des massages précis afin de soulager certaines pathologies et de prévenir le risque de leurs apparitions. Avec une formation complète et portée sur toutes les espèces d’intérêts ostéopathiques (cheval, chien, chat, vache), l’étudiant peut choisir de se spécialiser ou d’entretenir la diversité de ses consultations.

Un cursus varié au lycée

Certaines orientations imposent un choix précis quant au baccalauréat à obtenir. Pour devenir ostéopathe animalier, il suffit de justifier d’un niveau de baccalauréat ou équivalent pour déposer sa candidature auprès d’une école spécialisée. Les lycéens en début d’année de terminale peuvent donc envisager cette orientation pour l’année suivante sans craindre des spécialisations choisies.

Si le souhait d’exercer une activité d’ostéopathie animalière est établi avant l’entrée en classe de première, certaines spécialisations du baccalauréat seront plus pertinentes que d’autres dans votre choix, telles que Science de la Vie et de la Terre ou Écologie, Agronomie et Territoires, et pourront appuyer votre motivation au moment de la candidature.

Quel que soit le baccalauréat choisi, l’ostéopathie animalière est un métier de passion qui permet d’améliorer les conditions de vie et les soins des animaux, sans prescription médicamenteuse ou intervention chirurgicale. Une pratique complémentaire à la médecine vétérinaire qui permet à chacun de réaliser son rêve d’enfant.

Choisir une école reconnue et sérieus

Les études supérieures d’ostéopathie animalière durent cinq ans et impliquent l’apprentissage de nombreuses notions d’anatomie, de physiologie, des espèces animales et de leurs pathologies, mais aussi un véritable éveil au toucher afin d’apprendre à réaliser les manipulations ostéopathiques nécessaires. Dans la recherche d’un centre de formation, il est donc primordial de vérifier que ce dernier dispense un programme complet où la pratique n’est pas minimisée et la théorie trop peu détaillée.

Les stages inclus dans le cursus, ainsi que la présence d’une clinique fonctionnelle dans l’établissement sont autant d’atouts pour les étudiants qui souhaitent profiter d’une réelle expérience dès les premières années de leurs études. Reconnu par les instances professionnelles ostéopathiques, le C-NESOA met un point d’honneur à former les étudiants à tous les aspects de ce métier. Les formateurs expérimentés de notre école les guident avec des cours détaillés et des cas pratiques concrets, mais leur transmettent aussi la déontologie et les valeurs de l’ostéopathie animalière.

Réussir l’examen d’aptitude

À la fin des études d’ostéopathe animalier, il est nécessaire de réussir un examen d’aptitude différent de l’évaluation de fin de cursus de l’école. Cet examen spécifique a été mis en place par le décret du 9 avril 2017 et reconnaît le statut des praticiens non vétérinaires pour effectuer des manipulations ostéopathiques sur les animaux. La réussite de ce test est indispensable pour pouvoir exercer en toute légalité. Avec une épreuve théorique sous forme de QCM et une épreuve pratique, l’examen d’aptitude permet de déterminer que les compétences requises sont maîtrisées et que les étudiants diplômés possèdent des qualités déontologiques et éthiques essentielles.

Une fois ce dernier test passé, l’ostéopathe diplômé est inscrit au Registre National d’Aptitude (RNA) et peut s’installer à son compte pour démarrer son activité. Selon ses affinités, il pourra alors décider de se spécialiser dans le soin d’une espèce en particulier ou non.

N’hésitez pas à consulter le programme détaillé de notre formation et donnez vie à votre rêve d’enfant !

Vous avez des questions ?

Nos étudiants et membres du staff vous répondent.
Vous pouvez également consulter notre F.A.Q.

Rencontrons-nous !

Venez découvrir le C-NESOA le temps d'une journée ou,
exceptionnellement, le temps d'une visio-conférence.

C-NESOA
Votre navigateur est obsolète

Pour profiter du site,
merci de mettre à jour votre navigateur