Nos conseils

Le métier d’ostéopathe animalier à l’international

Vous souhaitez exercer votre métier d’ostéopathe animalier à l’étranger ? C-NESOA fait le point sur la tendance de ce métier à l’international et les équivalences de formation.

Une prise de conscience mondiale sur le bien-être animal

Ces dernières années ont représenté une réelle évolution dans le souci du bien-être animal. Qu’il s’agisse de notre manière de consommer de la viande ou de prendre soin des animaux autour de nous, cette question a lancé de nombreux débats à travers le monde, dans lesquels la pratique de l’ostéopathie animale a su trouver sa place en complétant les thérapies traditionnelles.

Le développement des traitements naturels

Alors que le choix des consommateurs s’orientent de plus en plus vers des filières biologiques, les éleveurs labellisés privilégient les méthodes douces pour soigner leurs animaux de manière naturelle. Avec des manipulations musculo-squelettiques adaptées, l’ostéopathe animalier soulage les maux ne nécessitant pas d’interventions chirurgicales, ou médicamenteuses, et participent à prévenir certaines dysfonctions récurrentes des différentes espèces animales tels que des problèmes de déglutition, des raideurs, ou encore des troubles métaboliques. Des gestes maîtrisés qui participent au confort de l’animal grâce à une connaissance approfondie de son anatomie et une véritable bienveillance à chaque consultation.

Une autre approche du vivant

Cette ouverture sur le monde animal à l’international, nous a permis d’appréhender une toute nouvelle perspective quant à la relation de l’Homme et de l’animal. Plus respectueuse et compréhensive du vivant dans sa globalité, cette dernière a évolué au fil des ans grâce à des pratiques comme l’ostéopathie animale. Si cette dernière n’a pas vocation à remplacer la discipline vétérinaire, elle a démontré de réels bienfaits avec des soins complémentaires qui permettent une prise en charge optimale de l’animal. Un regard bienveillant et pertinent qui invite de nombreux professionnels à développer des compétences transversales, mais aussi des jeunes à s’orienter vers un métier d’avenir et de passion.

La possibilité d’expériences itinérantes pour les ostéopathes animalier

Cet éveil collectif sur la condition animale a ouvert de nouvelles possibilités à l’international. Avec un statut majoritairement indépendant, les ostéopathes animaliers sont donc nombreux à souhaiter profiter de cette opportunité pour voyager et étendre leurs connaissances avec des pratiques variées. Cependant, il est important de vérifier que vous pouvez exercer dans le pays de votre choix avant de prévoir tout voyage professionnel.

Quelle équivalence des diplômes à l’international ?

Le décret n°2017-573 du 19 avril 2017 a encadré le statut d’ostéopathe animalier pour les personnes non vétérinaires en France. Une avancée importante qui a permis de reconnaître ce métier de manière législative et de commencer à uniformiser les apprentissages des différentes institutions.

Toutefois, à l’échelle européenne ou à l’international, le cadre législatif varie d’un pays à l’autre. Si l’examen d’aptitude permet de justifier d’une certaine connaissance en France, il ne permet pas toujours d’exercer dans un autre pays. Dans l’attente de nouvelles législations avec un accord international, les ostéopathes animaliers doivent prendre le temps de vérifier les pré-requis légaux pour le pays souhaité et de se renseigner auprès de leur centre de formation pour évaluer la portée internationale de leur enseignement.

Afin de faire valoir son niveau de certification à l’étranger, certains critères sont toutefois indispensables pour bénéficier d’un statut d’ostéopathe animalier reconnu. En effet, l’étudiant diplômé doit être inscrit au Registre National d’Aptitude (RNA). Cette inscription est réalisée après la réussite de l’examen d’aptitude dirigé par le CNOV (Conseil National de l’Ordre des Vétérinaires). Cette étape est indispensable pour exercer en toute légalité l’activité d’ostéopathe animalier en France et justifier de ses compétences à l’international. Les formations CNESOA vous dispensent des épreuves pratiques afin de vous préparer à ce test spécifique tout au long de votre cursus.

L’opportunité d’enrichir ses compétences

Il est essentiel pour un ostéopathe animalier de poursuivre sa formation tout au long de sa vie. En effet, ce métier reste récent et ne cesse d’évoluer au fil des recherches et des expériences de chaque praticien. Si cette formation post-graduée passe notamment par des stages, elle peut également se faire par le biais de rencontres professionnelles à l’international. Observer de nouvelles méthodologies, ou avoir l’opportunité de manipuler des animaux dans un environnement différent, permet d’élargir ses compétences de la meilleure façon. De plus, une itinérance est également l’occasion d’enrichir son réseau pour échanger entre professionnels et participer activement au développement de la pratique à l’international.

Si le cadre législatif encadrant la profession d’ostéopathe animalier n’a pas encore été clairement défini sur le plan international, le développement de l’activité pousse aujourd’hui de plus en plus d’étudiants à envisager une carrière au-delà des frontières. En prenant le temps de vérifier les équivalences par centre de formation et pays, vous découvrez de nouveaux horizons à travers des rencontres professionnelles aux quatre coins du monde. Une aventure humaine enrichissante qui vous permet d’acquérir de nouvelles connaissances pour toujours plus prendre soin des animaux.

Continuez de découvrir le C‑NESOA

Vous avez des questions ?

Nos étudiants et membres du staff vous répondent.
Vous pouvez également consulter notre F.A.Q.

Rencontrons-nous !

Venez découvrir le C-NESOA le temps d'une journée ou,
exceptionnellement, le temps d'une visio-conférence.

C-NESOA
Votre navigateur est obsolète

Pour profiter du site,
merci de mettre à jour votre navigateur