Nos conseils

Comment se déroule l’examen d’aptitude ?

Certaines étapes sont indispensables afin de réussir votre formation d’ostéopathe animalier et de pouvoir vivre de votre passion des animaux au quotidien. Parmi celles-ci, la réussite de l’examen d’aptitude est une condition obligatoire pour exercer votre activité en toute légalité. C-NESOA vous entraîne tout au long de votre cursus dans cet objectif et vous guide pas à pas sur ce test incontournable.

Objectif de l’examen d’aptitude

Le décret du 9 avril 2017 a reconnu un statut légal aux ostéopathes animaliers non vétérinaires. Une avancée pour la profession qui garantit un cadre législatif aux praticiens et une légitimité dans leurs interventions. En régissant l’exercice de l’ostéopathie pour les animaux, l’examen d’aptitude s’assure que chaque praticien répond à des pré-requis précis dans son activité.

Validation des acquis

Afin d’attester de la qualité des consultations à venir, l’un des principaux objectifs de l’examen d’aptitude est de vérifier que les connaissances nécessaires ont été correctement acquises durant le cursus de formation. En effet, les futurs ostéopathes animaliers doivent justifier de diverses compétences en biologie, en anatomie, en physiologie et en biomécanique, mais aussi des notions claires sur les différentes pathologies rencontrées chez les espèces animales et leurs diagnostics. Tous ces éléments sont indispensables à l’ostéopathe animalier qui se doit de garantir une offre de soins de qualité à sa patientèle.

Déontologie et éthique

Si les compétences et les connaissances d’ostéopathie animalière sont à la base de la profession, une certaine attitude est également attendue de la part des futurs praticiens. En tant qu’acteur de la santé, les ostéopathes animaliers doivent faire preuve d’un professionnalisme irréprochable et d’une réelle déontologie au quotidien. L’examen d’aptitude se déroule donc de sorte à valider ces points, conformément aux articles définis par le décret de 2017. Les règles déontologiques relatives portent sur le soin apporté à l’animal, une communication transparente au propriétaire, ainsi que l’orientation de ce dernier vers un vétérinaire lorsque le cas dépasse les compétences d’un ostéopathe animalier.

Organisation de l’épreuve

Avec un jury composé de cinq professionnels reconnus (un représentant du Président du CNOV ou son suppléant, deux vétérinaires pratiquants l’ostéopathie, deux praticiens non vétérinaires désignés par l’Ordre des Vétérinaires, un enseignant-chercheur d’une école nationale vétérinaire), l’épreuve de l’examen d’aptitude est essentielle pour exercer le métier d’ostéopathe animalier. Quelle que soit le centre de formation choisi pour effectuer son cursus, l’étudiant diplômé doit effectuer les démarches administratives nécessaires à sa sortie de l’école. Une ultime étape qui lui permet de pratiquer son activité en toute légalité.

Démarches d’inscription

Le Conseil National de l’Ordre Vétérinaire (CNOV) est l’organisme qui organise l’examen d’aptitude. Le dossier de candidature pour s’inscrire au test est accessible sur le site du CNOV et doit être retourné avec les justificatifs nécessaires. Les éléments requis pour votre inscription sont les suivants :

  • Être titulaire du baccalauréat ou équivalent depuis au moins 5 ans.
  • Justifier d’une ou plusieurs formations d’études supérieures pour une durée cumulée de 5 ans.
  • En cas de dérogation, justifier d’une ou plusieurs formations d’études supérieures pour une durée cumulée de 3 ans, ainsi que d’une pratique professionnelle en ostéopathie animale d’une durée cumulée de 5 ans à la date du 21 avril 2017.

Le dossier de candidature de l’examen d’aptitude, les documents demandés et le règlement des frais administratifs d’inscription sont adressés au CNOV. Lorsque le nombre de candidats requis est atteint, ce dernier organise une session d’examen sur trois jours dans l’un de ces deux centres : ENV ONIRIS (Nantes) et ENV VETAGRO SUP (Lyon).

Déroulement de l’examen

L’examen d’aptitude nécessite une évaluation théorique et pratique afin de valider avec précision les compétences des candidats. Ce test se déroule donc en deux temps, selon les modalités suivantes :

  • Une épreuve théorique de 2h10 : les candidats disposent d’un QCM regroupant 120 questions relatives au métier de l’ostéopathe animalier à travers la validation des savoirs cliniques, transversaux et fondamentaux liés à la profession. Le score minimum requis pour accéder à l’épreuve suivante est de 70 bonnes réponses sur 120.
  • Une épreuve pratique en 2 x 25 min : les candidats exposent leurs compétences cliniques avec un cas concret sur l’une des quatre espèces d’intérêt ostéopathique (équine, bovine, féline, canine).
    1. Le premier temps est consacré à la conduite du recueil commémoratif impliquant l’examen de l’animal dans le respect de la sémiologie clinique relatif à l’ostéopathie, la formulation de propositions de manipulations ostéopathiques, ainsi que les recommandations préconisées par le candidat.
    2. Le second temps consiste à réaliser de manière pratique les manipulations demandées par l’examinateur, mais aussi d’analyser et de discuter d’une situation clinique commune.

Résultats et exercice du métier

Les résultats de l’examen d’aptitude sont adressés par courrier à chaque candidat dans un délai de 15 jours ouvrés suivants la fin de la session. Si le candidat est ajourné, une nouvelle inscription devra être effectuée par celui-ci afin de valider ses compétences, et ce, selon les mêmes modalités qu’une inscription initiale. Si le candidat est admis, il est alors automatiquement inscrit au Registre National d’Aptitude (RNA) et bénéficie d’une légitimité légale dans l’exercice de son métier d’ostéopathe animalier. Une inscription indispensable qui lui permet de justifier d’un réel professionnalisme auprès de sa patientèle si nécessaire.

Continuez de découvrir le C‑NESOA

Vous avez des questions ?

Nos étudiants et membres du staff vous répondent.
Vous pouvez également consulter notre F.A.Q.

Rencontrons-nous !

Venez découvrir le C-NESOA le temps d'une journée ou,
exceptionnellement, le temps d'une visio-conférence.

C-NESOA
Votre navigateur est obsolète

Pour profiter du site,
merci de mettre à jour votre navigateur